Le recrutement collectif

Et donc maintenant il faut R-E-S-E-A-U-T-E-R ! Peu importe le moyen ou la forme, le terme est actuel.

De plus en plus d’entreprise instaurent des primes de référencement qui incitent les employés à parler des offres disponibles à leur entourage. Rassurez-moi et répondez-moi tous qu’une telle mesure est en place dans votre entreprise ou chez vos clients !

Une entreprise d’Alma, située dans la région du Saguenay (à environ 450 km au nord de Montréal pour ceux qui l’ignorent) a lancé une plateforme de référencement collectif, donc, à la base du réseautage. Un peu sur le modèle de Match FWD, dont j’ai parlé dans l’article précédent, Trimoz se base sur le relais de l’information (elle n’a par contre aucune fonction de sourcing). Sa particularité est qu’en tant que relayeur de l’information, si embauche il y a, le référant touche une prime. Le montant fixé par l’employeur est de minimum 100$ (payé par lui bien sûr). Par logique, la prime est déterminée en fonction du degré de difficulté du poste à combler. Il s’agit donc d’une relation en trinôme employeur – référent – candidat. Le référent, en plus d’une prime si le contrat est signé entre l’employeur et le candidat, obtient par la suite une évaluation sous forme d’étoile en fonction de la qualité des candidats référés. Ils espèrent donc donner une certaine crédibilité aux référents.

Ce système semble très bien fonctionner en région, ou le sentiment de collectivité est très fort. Chacun est concerné par le défi de garder les entreprises importantes afin d’en conserver les emplois. Trimoz ouvre bientôt un bureau à Montréal (prévu fin septembre). Je suis très curieuse d’en voir l’effet dans une métropole. Est-ce que les gens vont autant y adhérer ?

J’ai aussi beaucoup d’interrogations quant à la référence. Il m’arrive d’avoir des conflits chez des clients quant à savoir qui a réellement initialement proposé la candidature du nouvel employé. Une personnes ayant déjà envoyé son CV mais à qui on n’avait pas pensé est-elle considérée comme référée si relancée par l’employé ? Il nous arrive aussi de diviser une prime lorsque le candidat est référé par deux employés de l’interne. Est-ce que ce site prendra en considération ces complexités ?

Je vous invite à aller voir le site, et à me donner votre avis !

www.trimoz.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s