Le recrutement, on quantifie comment ?

Jusqu’à combien de postes un recruteur est capable de combler ?

Les variables sont bien sûr très grandes: Recrute-on pour des postes seniors ? Fait-on de la recherche ? Est-ce un recrutement de masse ? Mais globalement, jusqu’à quel point un recruteur est capable d’en prendre sans négliger la relation candidat ?

Est-ce que le modèle ou les ratios vont à votre avis changer avec l’avènement des réseaux sociaux et les plateformes qui vont développer le sourcing ?

Force est de constater que dans bon nombres d’entreprise le ratio est trop élevé, au détriment bien sûr du réseautage et relationnel avec des candidats potentiels. J’ai eu l’opportunité d’assister récemment à une table ronde de recruteurs, et le message était unanime, nous sommes encore en mode extension de feu. On répond à une demande imminente, et personne n’a le luxe d’agir en mode pro-actif.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel serait à votre avis le ratio idéal ?

5 réflexions sur “Le recrutement, on quantifie comment ?

  1. Bonjour Sandrine,

    Je trouve vraiment intéressant que des recruteurs puissent rencontrer les candidats en personne comme dans les activités de réseautage. En faisant cela, ça vous aidera à établir de bonne relation entre l’employé et l’employeur. De plus, on peut évaluer la personnalité, les compétences, la motivation, etc. chez un ou des candidats. Parfois, les employeurs se trompent en embauchant leurs employés. Moi, je pense que chaque partie, l’employeur et l’employé doivent faire preuve d’honnêteté. L’honnêteté et le savoir-vivre en société sont aussi les critères de sélection si on ne veut pas avoir des problèmes à long terme et perdre notre argent dans notre entreprise. J’apprécierais que les employeurs révisent leurs critères d’embauche. Voilà, ce sont mes points de vue.

    Au revoir,

    HANH BUI
    Approvisionneur
    Membre professionnel de la Corporation des approvisionneurs du Québec (C.A.Q.)
    ou de l’Association canadienne de gestion des achats (A.C.G.A.)
    Phone number : 514-983-9688
    E-mail : hanh_bui@hotmail.com

    J'aime

    • Bonjour Hanh Bui,

      Merci de votre commentaire,

      Nous sommes d’accord, le relationnel devrait faire entièrement partie de la liste des tâches du recruteur. D’ailleurs le travail d’un recruteur n’est pas de se confiner dans son bureau, mais bien d’aller développer son réseau, et ceci le plus souvent possible en personne. Mais nous parlons d’un monde idéal, d’où la raison de la réflexion ci-dessus…

      J'aime

  2. Bonjour Sandrine!
    Le ratio idéal étant intimement lié à la productivité de l’entreprise, quels sont les moyens d’être le plus ‘productif’ possible tout en préservant la qualité de la relation entretenue avec le candidat? Selon moi, les entreprises auraient aujourd’hui tout intérêt à se tourner vers de nouvelles fonctions liées au recrutement. Par exemple : le ‘sourceur’ et le ‘recruteur’. Le sourceur étant la personne sur le terrain qui développe des relations avec l’extérieur afin de bâtir un pipeline de candidats motivés par l’entreprise, qui organise les événements stratégiques de recrutement bref, qui est la ‘vitrine’ marketing de l’entreprise en matière d’attraction de la main d’œuvre. Le recruteur étant le ‘sélectionneur’, abreuvé entre autres, du pipeline de candidats du sourceur, mais qui, fort de ce réseau, peut de permettre de moins recruter dans l’urgence et de faire une vraie sélection. Les cabinets de chasseurs de tête utilisent d’ailleurs cette recette depuis longtemps avec la fonction de recherchiste. Ajoutons l’aspect marketing/vente à cette dernière, et nous permettrons enfin au recruteur de la grande entreprise d’être plus productif sans nuire à ce qui reste l’essence de ce métier : les relations humaines!

    J'aime

      • Je crois que la graine commence à être plantée dans certaines grandes entreprises; espérons que le succès que leur apporteront ces nouvelles fonctions contribuera à faire germer l’idée…quant aux recruteurs, ils s’aperçoivent depuis quelque temps déjà de l’évolution du marché et conséquemment de leur leur métier; ils n’auront peut-être pas d’autre choix que de s’adapter, eux-aussi!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s