Recruter à l’étranger (2)

Recruter immigration

Deuxième partie du billet sur l’immigration, avec comme volet les missions de recrutement à  l’étranger. Damien Chalaud, Directeur de projet à Montréal International et Julien Messu, Consultant réglementé en Immigration canadienne ont eu la gentillesse de répondre à quelques questions.

Les missions et les destinations se sont multipliées depuis 5 ans. On dénombre plus de 250 nouveaux arrivants suite à celles-ci. Bien entendu, l’entreprise doit au préalable avoir prouvé qu’elle a fait des démarches et n’a pu combler son poste localement.

Montréal International a été créée en 1996. OSBL en partenariat public et privé, elle a pour mission première d’attirer les investissements étrangers. Elle a pour autre mandat d’attirer et d’accueillir des travailleurs étrangers, en développant l’aspect communication et marketing pour les entreprises.

Des missions sont donc organisées à peu près tous les trimestres. La mécanique est simple: des réunions sont tout d’abord organisées avec des entreprises intéressées afin de déterminer les besoins. Des partenariats avec des organismes locaux (par exemple Pôle Emploi international en France) sont ensuite créés afin d’afficher les postes disponibles. Un premier tri de CV est fait par cet organisme local et sont envoyés aux entreprises, qui à leur tour sélectionnent les candidats. Un rendez-vous est alors fixé dans une ville du pays d’origine.

Une fois le candidat sélectionné, si elle est membre de Montréal International,  l’entreprise est accompagnée dans le processus de sélection et d’immigration.

D’après Damien Chalaud, l’objectif de Montréal International est d’amplifier la communication des missions et les territoires ciblés. La Belgique et la France restent cependant des sources de premier choix; le français comme prérequis, ainsi que le racolage du Québec dans ces pays y sont pour beaucoup. Le recrutement demeure par contre plus aléatoire dans des pays non francophones. L’Espagne, le Royaume-Uni et l’Amérique du sud pourraient pourtant être des endroits intéressants, surtout pour le secteur de l’aéronautique. Actuellement, 80% des offres d’emploi  affichées proviennent du secteur des TI. Arrive derrière l’aéronautique et la finance.

A l’avenir, Montréal International aimerait  développer sa veille de marché, et pouvoir afficher ses offres sur son portail. L’emphase sera mise sur la promotion de leur service.

A lire aussi :

La Presse, article du 30 janvier 2013

La mission de recrutement Soudage Beauce est un succès en France, 11 avril 2013

Julien Messu est spécialisé dans le BI (Business Intelligence, ou intelligence d’affaires). Ce secteur de niche à beaucoup de difficultés à recruter au Québec. Plus de  70% de ses candidats sont issus de l’international avec majoritairement des français.

Julien ne peut donc se permettre d’attendre que des missions soient organisées à l’étranger. Il travaille donc activement afin de dénicher les talents le plus tôt possible. Il connaît bien son marché et assure une veille constante, dès la fin des programmes universitaires. Par contre, seulement 10 candidats sont en maîtrise en BI au Québec, et parmi eux, 3 français et 2 marocains.  Comme on peut voir, l’immigration nourrit aussi nos établissements scolaires. Pas le choix donc de se tourner vers une expertise étrangère.  Afin de faciliter l’intégration des heures élus, Julien a même été jusqu’à les accueillir chez lui afin de les aider dans leur démarches sur place. Il m’a avoué être familier avec les allées d’Ikea ;)

Cependant, les plus gros freins sont le niveau d’anglais pour le candidat, et les délais pour les. D’autre part, le BI accusant un retard sur l’Europe, ce n’est pas le défi du poste qui attire le candidat mais bel et bien la qualité de vie au Québec. Il fait compter entre 4 et 8 semaines de délai pour les procédures une fois que le candidat a été identifié.

En ce qui concerne les demandes d’immigration initiées par le candidat, les politiques ont changé. On veut transformer le nombre de PVT (Permis Vacances Travail) qui se trouvent être temporaires en permanents. Ceci se fait au détriment des nouvelles demandes permanentes dont le processus est en train de devenir beaucoup plus long et fastidieux. A titre informatif, 7000 PVT ont été émis au 1er novembre 2012, ils sont partis en moins de 7 jours !

Pour plus d’information, le Salon du BI se tient annuellement à Montréal à l’automne

En parlant de temporaires, RBC a fait les manchettes cette semaine. La Banque Royale s’est excusée publiquement suite à cette affaire de travailleurs étrangers pour combler leurs postes temporaires… Trouvez-vous qu’elle a bien géré cette crise ?

A lire à ce sujet:

Chronique de Jean-Philippe Décarie; La Presse du 11 avril 2013

Ottawa serre la vis au étrangers; La Presse du 12 avril 2013

La Banque Royale s’excuse; Canoë 11 avril 2013

3 réflexions sur “Recruter à l’étranger (2)

  1. Je trouve dommage qu’on aille en France et en Belgique recruter directement de nouveaux professionnels alors que de nombreux français et belges installés comme résidents permanents au Québec, ne trouvent pas d’emploi à leur mesure. C’est vrai que recruter de Montréal est moins prestigieux que de se déplacer en Europe!!!

    J'aime

    • Bonjour Florence !
      L’entreprise est sensée avoir prouvé qu’elle n’a pu recruter localement (incluant auprès de la clientèle immigrante) avant de pouvoir aller à l’étranger.
      Prestige en moins ;) il reste que c’est autrement plus avantageux en terme de temps et de coût de recruter sur place. Maintenant il nous reste à travailler sur l’adéquation de l’offre et de la demande…

      J'aime

  2. Pingback: Le Québec, l’eldorado des emplois (1) | lasourcehumaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s