Sites d’emploi généralistes: que se passe-t-il ?

Cela fait un moment que je souhaite parler des sites d’emploi généralistes tels Jobboom, Workopolis ou Monster

En 1999, petite révolution au Québec, Jobboom est lancé. J’ai été une fervente utilisatrice de ce service qui nous simplifiait notre recrutement. Fini les délais de parution pour des annonces dans les journaux, bonjour l’instantanéité des candidatures reçues.

Même si Monster sort du lot avec BeKnown directement lié à Facebook, la plupart n’ont pas emboîté le pas du 2.0. Sur Jobboom, impossible de poser sa candidature ou de partager l’offre via un simple bouton LinkedIn par exemple. On est encore dans l’obligation d’y compléter un formulaire de candidature au complet. L’approche est donc encore très traditionnelle. Beaucoup de clients que je rencontre ne croient d’ailleurs plus aux résultats de ces sites, et m’avouent afficher par habitude, ou pour rassurer leur gestionnaire (comme nous les rassurions en affichant encore dans la presse écrite à l’avènement de ces sites).

Ce qui m’a toutefois poussé à écrire aujourd’hui est la nouvelle campagne écrite Workopolis. Voici la dernière qui m’a fait sursautée:
Site d'emploi

En premier lieu, le mot « contrairement » me choque. Il me semble que faire des recherches sur un réseau social peut se faire discrètement. C’est un peu jouer sur la psychose d’intrusion de la vie privée qui plane sur les médias sociaux.  C’est d’en déresponsabiliser les utilisateurs.  Une recherche sur Twitter, Facebook ou LinkedIn, pour ne nommer que ceux là, peut se faire très anonymement. Le candidat peut être tout simplement voyeur ou approcher un recruteur par message privé en toute confidentialité.

A noter, l’annonce se termine par ailleurs sur la publicité de leur compte Twitter… qui aux dernières nouvelles, est un média social !

4 réflexions sur “Sites d’emploi généralistes: que se passe-t-il ?

    • Merci Louis. Je les connais et les ai utilisés à plusieurs reprises. Ils sont en effet plus 2.0 en apparence et au niveau de leur visuel. Par contre l’interaction n’est à mon avis pas au rendez-vous. On pourrait s’en reparler…
      Au plaisir de te croiser à nouveau :)

      J'aime

  1. Les pages carrieres des entreprises deviennent intelligentes, elles remplacent peu à peu les job boards via des nouvelles technologies ( seo, capture des passifs, multi diffusion automatique, création de réseaux de talents , ré-engagement des passifs, mobile ).
    En bref le recrutement 3.0.
    Les workopolis, agence de placement et cie vont voir leur business perdre de la vitesse ils évoluent pas en s’inspirant du comportement des candidats..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s