LittleBIGJob: vous voulez parler Big Data ?

Si j’appelle communément Andrée Laforge « madame KPI » (pour info, Andrée a été nommée dans le « Top 50 HR Analytics Influencers » – Bravo Andrée !) – je renommerais volontiers Eric Tondo « monsieur Data » (d’ailleurs, je les ai « matché » pour animer au #trumontreal cette année, bien hâte de les entendre !).

Eric a co-fondé LittleBIGJob, plateforme de mise en relation candidats-employeur il y a un peu plus de 2 ans. Mordu de « data » et analyses prédictives, il collabore également sur un projet avec le RALI (Recherche appliquée en linguistique informatique) de l’Université de Montréal. Des analyses sont effectuées dans le cadre d’une collaboration entre le RALI et LittleBigJob. Ce projet de recherche et développement coopérative, appelé « Butterfly predictive project » permet d’apprécier le potentiel de l’utilisation du big data dans le contexte du e-recrutement et d’effectuer des premières expérimentations sur près de deux millions de profils et offres d’emploi recueillis sur les réseaux sociaux et sites d’emploi (j’y reviendrais avec plus de détails dans un autre billet).

Aujourd’hui, je voulais lui parler LittleBIGJob et de sa vision.

logolbj

Eric, peux-tu nous parler de toi ?

Je suis un spécialiste du Web, des médias sociaux et des nouveaux outils de recrutement depuis plus de 15 ans. Cofondateur de LittleBigJob.com, nous avons mis au point cette plateforme internationale pour les cadres et les gestionnaires de talent afin de les mettre en relation avec des recruteurs. Cette plateforme est l’une des rares sur le marché à pouvoir prétendre faire du « Data recrutement » basé sur les données professionnelles des candidats actifs sur l’open web.

Comment est née l’idée de Little Big Job ? Quel est son concept ?

L’idée de LittleBIGJob est née d’un constat très simple. Le coût d’un recrutement manqué peut se révéler très important pour une entreprise. Nous l’avons estimé à en moyenne 300 000 dollars, dès lors comment peut réduire le % de recrutements manqués sur une année ? Le recrutement prédictif et le BIG Data offrent de nouvelles approchent qui participent directement de cette optimisation. Peut-on avoir une évaluation prédictive de la performance future d’un nouveau collaborateur ? De la même façon et en général ce point de vue n’est pas pris en considération, mais peut-on éclairer le candidat dans son processus de choix d’une opportunité ? Quelles sont aussi pour lui les chances de succès dans un poste proposé dans une compagnie déterminée ? Voilà les défis que nous souhaitons relever en proposant aux recruteurs la plateforme LittleBIGJob.com

En quoi souhaitez-vous vous différencier des autres plateformes ?

Nous sommes au Canada la seule plateforme à proposer une solution qui permet d’identifier des profils, passifs et semi passifs, de les évaluer, sélectionner et à pouvoir offrir aux recruteurs des solutions pour les contacter directement. Nous offrons une réponse unique aux défis du recruteur pour combler des postes. Nous nous définissons comme un agrégateur de profils offrant des outils d’appariement et prédictifs pour une meilleure évaluation et sélection des profils

Little Big Job

 

Concrètement, comment ça marche ?

LittleBIGJob.com, première solution de Data de Recrutement au Canada a pour ambition de changer radicalement la donne,  sur le marché de l’emploi,  en simplifiant l’identification  et la mise en relation des profils avec les recruteurs en situation de recherche de compétences spécifiques.

Basé sur des informations professionnelles publiques disponibles sur le web (open web), nos technologies RH identifient les profils et compétences  qui peuvent potentiellement intéresser les recruteurs. LittleBIGJob.com  travaille uniquement à partir d’informations professionnelles générées de sources publiques, accessibles sur le web.

Les recruteurs peuvent effectuer selon le poste à combler des recherches par mots clés et évaluer à l’aide de nos algorithmes d’appariement les profils intéressants. L’évaluation de ces profils est enrichie par notre approche prédictive comme par exemple sur le degré de disponibilité de ce profil. Ces outils constituent une aide à la décision pour le recruteur et ne se substituent pas au pouvoir de sélection du recruteur.

LBJ

Cette capacité prédictive du Big Data, comment fonctionne-t-elle ? As-tu un exemple d’élément qui est utilisé pour bâtir un algorithme ?

Il faut comprendre que le Big Data et le Data Recrutement cherchent à prédire un comportement futur. Par exemple, nous déterminons un indicateur clé pour le recruteur à savoir le degré de disponibilité d’une personne passive. En d’autre terme, nous apportons une réponse au recruteur sur la meilleure façon de contacter un profil passif ou semi-passif selon cette variable. Faut-il lui envoyer une proposition de poste ou s’inscrire dans une logique d’attraction en amont avec ce profil ? Nous utilisons 28 variables, comme la fréquence des mises à jour du profil, la fréquence des téléchargements d’une photo de profil, la provenance du téléchargement de la photo (par l’entremise d’un ordinateur ou d’un cellulaire) et de nombreux autres indicateurs qui nous aident à prédire un comportement futur en matière de réceptivité ou non à une proposition de poste. C’est un élément clé dans l’optimisation du travail de mise en relation.

Mais finalement, Le Big Data cherche-t-il les bons indicateurs ou fait-il plutôt du « clonage » en ne recherchant que les mêmes profils? En d’autres mots, est-ce un véritable découvreur de talents ?

La richesse et exhaustivité du Big Data permet de prendre en considération le fait que ce qui est vrai dans une entreprise ne l’est pas nécessairement dans une autre. Chaque compagnie va apporter son Big Data afin que nous puissions appliquer l’approche dans un contexte bien précis. Nous travaillons sur une approche « glocale » avec application de principes « globaux » s’appliquant à une famille de poste par ex que nous « localisons » par les données internes, dans la mesure de la performance par exemple. Le prédictif ne « clone » pas mais donne les clés pour une recherche plus pertinente de profils. Et enfin, Le Big Data ne se substitue pas au recruteur; il ne fait que lui fournir des renseignements sur des comportements futurs des candidats.

Le Big Data est à la mode depuis trois ans. Sommes-nous au sommet de sa popularité. Est-ce un effet de mode ou plutôt un stade d’évolution du recrutement ?

Le Big Data est une réalité qui deviendra un incontournable. C’est un mouvement irréversible dans lequel nous sommes engagés. Des études récentes démontrent que le recrutement par les algorithmes optimise la performance de 25%. La question n’est plus pour ou contre, mais comment l’intégrer intelligemment dans le process de gestion des RH. Toutefois, le Big Data n’est pas encore à pleine maturité

Alors, quelle est l’ambition de LittleBIGJob ?

Être la première plateforme de Data Recrutement offrant aux recruteurs les outils et services lui permettant de se focaliser principalement sur la création de valeur ajoutée RH à savoir le processus de sélection et d’intégration. Les technologies RH offrent aujourd’hui de fantastiques outils pour rechercher et évaluer les profils passifs et semi passifs. C’est une opportunité unique et une révolution dans le monde des RH. Nous souhaitons être un acteur majeur de cette révolution.

 

Merci Eric :)

2 réflexions sur “LittleBIGJob: vous voulez parler Big Data ?

  1. Pingback: LittleBIGJob: vous voulez parler Big Data ? | S...

  2. Pingback: Prédictif, Méga Données, Learning Machine… Les nouveaux Supers Pouvoirs du Sourceur ! | lasourcehumaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s